Diagnosis card

Fiche diagnostic

LES CHENILLES PROCESSIONNAIRES SUR ARBRES D'ORNEMENT

Il existe deux chenilles processionnaires problématiques en France, la processionnaire du pin et du chêne. Elles sont toutes deux urticantes et allergisantes, présentant donc un risque pour la santé.

Biologie, symptômes et dégâts

Ces chenilles sont nommées ainsi car, à l’arrivée des beaux jours printaniers, elles se déplacent les unes derrière les autres, et forment ainsi une procession.

Ces chenilles, bien que leur attaque soit impressionnante, ne provoquent que très rarement la mort de l’arbre, mais des attaques répétées sur plusieurs années peuvent l’affaiblir et favoriser d’autres maladies.

La chenille processionnaire du pin :

Les chenilles, pouvant mesurer de quelques mm à 4 cm en fonction de leur stade de développement, sont brun noirâtre avec des taches orangées sur le dessus et les flancs. Leur face ventrale est jaune, et leur corps, très velu est couvert de poils urticants et allergisants. La première manifestation d’une attaque sera le jaunissement d’une touffe d’aiguille, accompagné de légers fils de soie, après l’été. Elles vivent donc en colonies, de plusieurs centaines d’individus. Elles forment un nid plus volumineux à la fin de l’automne, où elles passeront l’hiver, et le quitteront la nuit pour se nourrir. Au début du printemps suivant, la colonie quittera l’arbre en procession, les unes derrière les autres, pouvant parcourir plusieurs dizaines de mètres avant de s’enfouir dans le sol afin de se nymphoser. Elles peuvent rester sous forme de chrysalide dans le sol durant plusieurs années, les papillons sortiront ensuite de terre en été.

La chenille processionnaire du chêne :

Attention : ce ravageur est listé parmi les organismes réglementés de lutte obligatoire. Toute observation de cet insecte et de ses symptômes doit être signalée au SRAL de votre région.

Présente notamment en Alsace, Bourgogne, Ile de France, Centre, Poitou-Charentes et Midi Pyrénées, la chenille processionnaire du chêne vit en colonie et s’alimente la nuit, de juin à août, sur le feuillage, en suivant une « piste » soyeuse leur permettant de retrouver facilement le chemin du nid. D’aspect grisâtre, au ventre jaune, son dos est recouvert de longs poils. La vie des chenilles avant la nymphose peut durer de 2 à 3 mois, pouvant provoquer durant ce laps de temps une défoliation complète de l’arbre atteint. Durant la journée, elles confectionnent un nid soyeux très léger dans lequel elles s’abritent et qu’elles abandonnent après chacune des 5 mues de leur développement. A la fin de leur développement, elles tissent un nid plus résistant, pouvant atteindre près d’un mètre de long, sur le tronc ou une branche maîtresse où elles se nymphosent. Les papillons adultes en sortiront un mois plus tard.

Méthode de prophylaxie et mesures préventives

Retirez les nids observés à l’aide d’un échenilloir, et les détruire. Pensez à bien vous protéger avec des gants et lunettes contre les poils urticants.

Méthode de prophylaxie et mesures préventives

Retirez les nids observés à l’aide d’un échenilloir, et les détruire. Pensez à bien vous protéger avec des gants et lunettes contre les poils urticants.

Méthode de prophylaxie et mesures préventives

Retirez les nids observés à l’aide d’un échenilloir, et les détruire. Pensez à bien vous protéger avec des gants et lunettes contre les poils urticants.

Méthode biologique

Favorisez la présence de leurs prédateurs, particulièrement la mésange qui ne craint pas les poils urticants, en installant des nichoirs dans votre jardin.

Il existe des pièges appelés « écopièges » à installer autour du tronc des arbres, qui piègent les chenilles processionnaires du pin lors du départ en procession.

Vous pouvez aussi traiter votre arbre avec du Bt, insecticide biologique à base d’une bactérie qui tue spécifiquement les lépidoptères.

Lutte chimique

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit insecticide homologué, autorisé sur l'arbre visé et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.