Diagnosis card

Fiche diagnostic

La galle du fuchsia

Aculops Fuchsiae est un acarien qui est à l'origine de la formation de galles sur fuchsia.

Biologie, symptômes et dégâts

Aculops Fuchsiae est un acarien phytophage également appelé Phytopte du Fuchsia. Il ne s’attaque qu’aux fuchsias et à priori à trois espèces : F.arborescens, F.magellanica, F.procumbens. Il est quasi invisible à l’œil nu mais sous une loupe, il apparaît jaune très clair et de forme allongée. Malgré la difficulté à le repérer, les symptômes qu’il provoque sont très caractéristiques. A.Fuchsiae provoque en premier lieu des déformations sur les feuilles accompagnées parfois d’une coloration rougeâtre. Ces galles vert pâle à rouge se développent suite aux piqûres de l’acarien : les tissus se gonflent et une galerie se forme à l’intérieur, dans laquelle il vit. Après un léger flétrissement des bourgeons terminaux, les feuilles se couvrent d’un voile blanc ressemblant à une attaque d’oïdium. Les pousses rougissent, et les fleurs se déforment ensuite à leur tour. Attention : ne pas confondre les symptômes de la galle avec celui du manque de lumière. Des fleurs mal formée peuvent apparaître durant la fin de l’automne et l’hiver, cela est dû au passage des jours longs aux jours courts. Cet acarien migre en suivant la croissance de la plante, quittant les galles pour s’attaquer à de nouvelles feuilles ou pousses. Il apprécie les températures plutôt fraîches et humide. L’acarien est disséminé par le vent et les insectes, mais les échanges de boutures infestées et le transport de plantes constituent le mode de propagation le plus répandu.

Mesures prophylaxiques et méthodes préventives

Nous vous conseillons de rester vigilant car cet acarien fait partie des organismes nuisibles réglementés : il s’agit d’un organisme de quarantaine pour l’Europe, classé dans l’annexe IIA1 de la directive 92/103/CE. Vérifier la santé de vos plantes achetées, échangées et demeurer très vigilant lors de vos prélèvements de bouture en évitant notamment les régions réputées contaminées. Voici une liste de cultivars résistants : Fuchsia microphylla subsp. microphylla et F. thymifolia sont deux espèces signalées comme résistantes. Les cultivars ‘Baby Chang’, ‘Chance Encounter’, ‘Cinnabarina’, ‘Isis’, ‘Mendicino Mini’, ‘Miniature Jewels’, ‘Ocean Mist’ et ‘Space Shuttle’ présentent également des résistances. Pour éradiquer le ravageur, il vous faudra éliminer dès le début de l’attaque les branches atteintes, en les coupant bien en dessous de la partie visible. En cas de forte attaque, n’hésitez pas à couper toutes vos branches au ras du sol. Si vous le pouvez, ôtez 3 à 4 cm de terre en surface pour limiter la présence des acariens. Brûlez ces déchets verts et désinfectez à l’alcool vos outils et vos mains.

Méthode biologique

Vous pouvez utiliser des pulvérisations renouvelées de purin d’ortie, de savon noir ou d’huile minérale.

Lutte chimique

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit acaricide homologué, autorisé sur prunier et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Fiches associées