Advice card

Fiche conseil

13 activités à réaliser avec vos enfants pendant les vacances

Parce qu’il est important de préserver la transmission des savoirs au jardin, les médecins des plantes ont recensé treize activités ludiques pour partager la passion du jardin et initier les plus jeunes au jardinage responsable.

Toutes ces activités doivent être réalisées avec la participation d’un adulte et sous son étroite surveillance.


Que faire à l’automne ?

1. Cuisiner avec ses enfants : réaliser ensemble des confitures, des gelées, et d’autres nombreuses conserves.
2. Ramasser les feuilles mortes pour en faire un tas et un abri naturel pour les petits animaux et insectes du jardin
3. Utiliser les débris de taille pour composer des fagots et accueillir naturellement les auxiliaires du jardin
4. Réaliser un herbier avec ses enfants : mettre une feuille ou une fleur entre deux feuilles de papier, et posez sur le dessus un objet lourd (tel un livre). Au bout de quelques jours, vous pourrez composer un album de ces fleurs et feuilles, un herbier.
5. Transformer un chou rouge en eau colorée : ajouter des morceaux de chou rouge coupé en morceau dans un litre d’eau bouillante, puis filtrer l’eau qui sera devenue violette.
6. Réaliser des petites bougies en coque de noix : pour cela, il vous faut des coques de noix, une mèche à bougie et un peu de cire. Faites chauffer la cire, coupez un morceau de mèche à bougie et versez une petite quantité de cire dans la coque, la petite bougie est prête. Elle pourra flotter dans un verre d’eau.
7. Faire une course de bateaux en coque de noix : pour cela, il vous faut des cure-dents coupés et planté dans la coque de noix, du papier, dont on aura découpé et décoré de petits fanions. Une petite bassine suffira pour lancer vos bolides en coque de noix.
8. Cueillir des champignons et ramasser des châtaignes, à l’occasion d’une balade en forêt.

Que faire en hiver ?

9. Faire germer des haricots : placez un haricot sec sur un coton imbibé d’eau dans une petite soucoupe pour expliquer aux enfants la germination et répondre à la grande question : « comment poussent les plantes ? ».
10. Réaliser des tampons en pommes de terre : couper une pomme de terre en deux, et creuser différentes formes (cœur, étoile, losange, etc.). Trempez ensuite la pomme de terre dans un petit pot de peinture afin de réaliser des formes sur une feuille de papier.
11. Aider les oiseaux, petits mammifères et insectes à se protéger du froid en réalisant ensemble des abris spécifiques. Vous pouvez ainsi installer des abreuvoirs, nichoirs, mangeoires, hôtels à insectes, abri pour les hérissons ou les forficules (perce-oreilles).

Abri à hérisson : il se compose majoritairement de paille ou d’herbe séchée, dont on réalise un tas. Il est important de façonner une petite entrée, en installant quelques planches en façade prolongée par un espace vide (mais couvert) par de la paille ou de l’herbe séchée. Sachez que les hérissons ne sortent que la nuit et sont nomades : il est peu probable qu’un hérisson élise domicile dans votre abri, mais cela lui permettra de trouver un refuge lors de ses randonnées nocturnes. Le hérisson est l’ami du jardinier car il se délecte de limaces et d’escargots, qui occasionnent des dégâts dans les potagers.

Abri à insectes : il en existe de plusieurs sortes, mais il est assez simple de le réaliser soi-même. N’utilisez que des matériaux naturels (branches, planches, paille, bois non verni ou peint) ou des briques pour composer les étages ou « appartements ». La dimension de votre « hôtel à petites bêtes » dépendra du nombre d’espèces que vous comptez abriter. Voici quelques espèces susceptibles d’y séjourner : abeilles solitaires, coccinelles, syrphes, bourdons terrestres, perce-oreilles (forficules), etc. Aménagez des petites cases avec de la paille, des fagots de bois percés au centre, des pommes de pin, des briques, de l’ardoise en morceaux, etc. Installez cet abri à l’abri de la pluie (construisez-lui un toit) et des courants d’air. S’il est déjà entouré de végétation, les insectes n’hésiteront pas à s’y réfugier. Attention, il ne faut pas le peindre ou le vernir : les insectes n’apprécient pas les solvants de ces produits.

Nichoirs : installez-les dans les arbres mais soyez attentif car le trou du nichoir n’est pas standard. La taille du trou dépend de la taille de l’oiseau : observez donc les espèces qui habitent votre jardin afin de leur préparer un abri idéal.

Abri pour les perce-oreilles : installez un pot en terre cuite à l’envers garni de paille et attaché solidement (le pot ne doit pas être ballotté par le vent) à un arbre.

Installez des pommes de pin badigeonnées de beurre et de graines (tournesol, lin, etc.) attachées à un fil sur une branche pour nourrir les oiseaux l’hiver.

Que faire au printemps ?

12. Installez une petite marre pour les insectes et les oiseaux : Il n’est pas toujours nécessaire de creuser directement votre terre, vous pouvez installer une petite bassine à proximité d’un massif par exemple.
13. Semez et plantez avec vos enfants : si ces derniers ne sont pas en âge d’utiliser un outil, ils peuvent néanmoins semer les graines dans les tranchées et installer les bulbes dans les trous réalisés.

Toutes ces activités doivent être réalisées avec la participation d’un adulte et sous son étroite surveillance.